Myanmar (Birmanie)

Durée du séjour:

27 j (21 déc 2017-16 janv 2018)

Distance parcourue:

1982 km

Coût moyen par jour:

32 $ CAD

Les 5 coups de cœur

  • En longys ou en pantalons; les dents tâchées de bétel ou fumant le cigare; à scooter, à vélo ou à pied, en trimbalant d’énormes paniers de fleurs sur leur tête; les Birmans sont un peuple riche, coloré et diversifié, mais surtout hyper souriant. Et aidants, et honnêtes, et, et, et.
  • Les rencontres avec d’autres voyageurs. De tous poils et de tous horizons, nous avons rencontré beaucoup de gens différents et inspirants pendant ce voyage. Des liens précieux qui ont participé à la richesse de notre séjour birman. Merci.
  • La possibilité de sortir aisément des circuits touristiques… tant qu’on reste dans les balises définies par le gouvernement. Notons entre autres des randonnées à Kin Pun (Golden Rock), à Kalaw et au mont Popa. Nos expériences à Kin Pun et mont Popa furent l’occasion de découvrir des lieux sacrés chéris par les locaux et méconnus des touristes. Des occasions d’avoir la paix et de faire le plein de sourires.
  • La majestueuse ancienne cité impériale de Bagan où les temples et les stupas s’étendent à perte de vue. La ville, incluant les hébergements, les marchés et les restaurants, est au cœur du site. Les monuments font donc partie intégrante du quotidien.
  • L’expérience de volontariat à Thabarwa, inoubliable pour les belles rencontres, l’introduction à la méditation, l’occasion d’aider (un peu) la communauté, les réflexions qui en ont découlé et la possibilité unique de découvrir la culture birmane.

Les 5 ‘si on avait su’

  • Si on n’avait su, nous serions restés plus longtemps, peut-être avec un visa de méditation, car le pays a beaucoup à offrir.
  • Les mets birmans sont complètement à l’inverse de ceux qui les concoctent : plates, peu goûteux, peu appétissants et peu variés. On nous promettait un mélange entre la Chine, l’Inde et le Tibet. À part quelques heureuses exceptions, nous avons plutôt eu droit à des bouettes peu ragoutantes. Vivement le spaghetti. Non aux p’tits poissons qui puent.
  • La gestion de déchet qui laisse à désirer. Notez l’euphémisme : on jette dans les cours d’eau, sur la rue, mais jamais dans des poubelles. Les feux de joie sont en fait des feux de déchets qui répandent une fumée dense, nauséabonde et fort probablement cancérigène de plastique et de polystyrène sur la ville.
  • Le changement d’ambiance et d’attitude des locaux, notoire entre les zones touristiques et celles qui le sont moins. La différence est claire et clairement triste. Le Myanmar regorge de richesses et nous souhaitons à tout le monde d’avoir la chance et le bonheur de découvrir ce pays encore méconnu. Malheureusement, le développement du tourisme est souvent massif, peu planifié et tragiquement néfaste sur la qualité des rapports humains. Maudit appât du gain…

Et la course alors?

  • Bagan a été le théâtre d’un des plus beaux spectacles depuis le début de notre voyage. Chaque matin, une course dans les champs, parsemés de temples. Devant nous, un lever de soleil rougeoyant et une envolée de montgolfières. D’une splendeur irréelle.
  • Nous appréhendions les attaques des chiens errants, plus présents que nulle part auparavant. À notre plus grande surprise, les cabots nous regardaient plutôt passer d’un air désabusé, sans daigner lever la tête. Les plus téméraires aboyaient et tentaient de nous suivre jusqu’à ce que nous feignions de lancer des pierres ce qui avait pour effet de les dissuader sur-le-champ. Sauf Roger, ce chiot athlétique qui nous a accompagnés pendant 4 km durant notre course à Bago. Idem pour les Birmans : nous ne savions pas comment ils réagiraient de nous voir courir ainsi dans la ville ou devant leur ferme. Pas de problème. Ils sont la plupart du temps amusés et encourageants, quand ils ne sont pas simplement nonchalants. Une note spéciale pour les dames : courez sans crainte, seule, ou accompagnée!
  • À Yangon, l’endroit de prédilection pour la course pour courir c’est autour du lac Kandawgyi et dans le Jardin botanique qui offrent de grands espaces piétons où chacun peut pratiquer l’activité qu’il souhaite : marche, aérobie, taï-chi et jogging.
  • À Kin Pun, nous étions seuls au monde, sans personne pour nous déranger, au lever du soleil dans les plantations d’hévéas.
  • À Nyaungshwe, cité lacustre du lac Inlé, le brouillard matinal, les montagnes, l’eau et le soleil se sont chargés du spectacle, jouant sur l’éclairage tandis que les enfants se rendaient à l’école en vélo.

Photos

Nos articles au Myanmar

Burmese Style

– Qu’est-ce que t’en penses? –… – En tout cas, moi je dirais : c’est beau, c’est l’fun, mais ça pue et ça goûte pas bon. – Ah non là! Tu exagères! Ça ne pue pas tout le temps et ce n’est quand même pas dégueu! – Non. Ça ne pue pas tout le temps, mais vraiment souvent....

lire plus

Nouvel an Birman

Qu’il fait bon voyager au pays du bétel, du tanaka et des longis; au carrefour de l’Inde et de l’Asie du Sud-est. Les gens, la nourriture, les logements, la religion... tout respire le mélange de ces cultures. Le Myanmar n’est pas un pays sans difficultés ou défauts....

lire plus

Thabar…wa

Je ne sais pas comment te l’expliquer. Nous étions au Myanmar depuis à peine deux jours quand nous sommes débarqués à Thabarwa. Arrivés le 21 décembre, nous avons découvert Rangoun et les Birmans dans une joie grandissante. C'était avant une rencontre du troisième...

lire plus

Les kilomètres défilent

Une course après une autre, les jours passent, les kilomètres défilent et, avec eux, autant de paysages. Souvent au levé du soleil parfois plus tard en après midi, la course apporte son angle de vue particulier aux endroits visités. Bien souvent, une course commence...

lire plus

Nos courses au Myanmar

2018/01/14, Bagan, 13km

Quel délice de sortir de son hôtel pour aller courir au milieux des temples et des stupas. Quelle surprise de voir une vingtaine de montgolfières prendre leur envol au même moment. Quelle chance de voir le tout éclairé par des levés de soleils rouge sang...

lire plus

2018/01/09, Nyaungshwe, 12km

Pas de galerie photo pour cette course, nous les avons perdues. Il ne nous reste que les photos sur les animations relive. Nous tenions tout de même à en faire un article car l'ambiance est assez unique le matin quand la brume se lève. Vous pouvez vivre...

lire plus

2017/12/31, Thanlyin, 10km

En marge de notre semaine de retraite méditation/volontariat hospitalier, nous n'avons pas oublié de courir (enfin Gab surtout). Des volontaires "longs termes" nous ont emmenés découvrir leurs sentiers cachés. Le soleil s'est invité à la fête tandis que je...

lire plus

2017/12/22, Yangon, 12km

À peine arrivée au Myanmar, nous enfilons nos baskets pour explorer les espaces verts de la ville. Une belle surprise nous attendait autour du lac et du Jardin botanique. Les sportifs de la ville se retrouvent ici pour pratiquer des exercices de toute...

lire plus

Suivez nous grâce à Facebook

Volontariat en Birmanie

Volontariat en Inde

Notre assurance autour du monde

Blogue de recettes savoureuses et santé, mais aussi un traiteur.

Gagnez de 25$ en nous parrainant!

Economisez sur votre première réservation Airbnb

Commentaires récents